• Retour à l'accueil'
  • Actualité
  • CRPF de Bourgogne
  • Réunions forestières
  • Documentation
  • Annuaire forestier
  • Annonces foncières
  • Contact

Les emplois forestiers

Un aspect fondamental, souvent ignoré, de l'impact social de la gestion durable des forêts est la fourniture d'emplois en milieu rural défavorisé. Les emplois directs procurés par la forêt et la filière-bois sont importants : 16 000 à 19 000 emplois, soit environ 3% des emplois de Bourgogne ; 36 % de ces emplois sont en zone rurale fragile (objectif 5b Union européenne). La forêt privée est à l'origine des 2/3 d'entre eux au prorata des volumes exploités.

Dans plusieurs cantons du Morvan et du Châtillonnais, il y a plus d'emplois en forêt et en exploitation forestière que d'emplois agricoles. La récolte de 1 000 m3 de bois en forêt de Bourgogne crée un emploi dans le secteur de la sylviculture et de l'exploitation forestière et 8 à 10 emplois dans l'ensemble de la filière-bois en Bourgogne. L'augmentation très forte de l'exploitation des éclaircies et coupes rases en forêt privée attendue (en 2030 plus d'un million et demi de m3/an de récolte de douglas en forêt bourguignonne)correspond à un gisement d'emplois considérable : plus de 1 000 emplois potentiels supplémentaires en forêt et plus de 10 000 emplois potentiels dans la filière de transformation pour peu que le tissu artisanal et industriel réponde à ce challenge.

Les emplois indirects correspondent aux emplois ou portions d'emplois attachés aux fournitures et services à la filière forêt-bois. Les emplois induits sont les emplois liés à la consommation des ménages attachés aux emplois directs et indirects. Ils s'ajoutent aux emplois directs. Il serait pertinent d'ajouter les emplois de travaux et services au tourisme en forêt (randonnées, restauration...), aux travaux écologiques forestiers, à la chasse au bois et à la pêche en étang et cours d'eau en massif forestier ; ces activités sont en effet dépendantes ou liées à la forêt.